fbpx

Yoga, évolution physique et progrès

posture du triangle yoga trikonasana

Je ne peux pas faire de yoga, je ne suis pas souple !

Combien de fois avons-nous entendu ce type de remarque ? Combien de fois avons-nous rigolé intérieurement et essayé d’expliquer avec calme et bienveillance que NON, il n’est pas nécessaire d’être souple pour commencer le yoga ? Je n’ose même plus compter !

C’est une idée reçue sur le yoga, notamment parce que ce que l’on voit le plus, ce sont les jolies postures contorsionnistes sur les plages de Miami. Mais rassurez-vous : le yoga ce n’est pas que cela, c’est un monde bien plus puissant.

Pour casser à nouveau ce stéréotype qui est sacrément ancré dans les esprits, je vous propose de voir en photo à quoi ressemblait mon corps quand j’ai débuté le yoga :

Mes progrès en Chien tête en bas – Adho Mukha Svanasana

1 an de yoga : mes progrès en photo

Comme vous l’avez vu : je n’étais pas souple avant ! J’étais tordue, coincée des hanches, dès que je tournais un peu trop l’épaule je me faisais mal aux cervicales.

Alors oui, ce n’était pas simple de réaliser certaines postures au tout début. Mais sachez qu’il y a toujours une variation pour « débutant » si vous manquez de souplesse.

Quelques conseils

  • l’objectif n’est pas d’atteindre la posture « parfaite ». Bien sûr, des alignements spécifiques sont nécessaires pour éviter de se blesser, mais il faut également apprendre à profiter de la posture actuelle. Le chemin est important plus que l’arrivée à destination 🙂
  • si vous avez mal ou le moindre inconfort, c’est que vous êtes allé trop loin dans la posture. Forcez moins, détendez-vous, ou revenez dans une posture intermédiaire ou en posture de l’enfant.
  • dans des postures comme le chien tête en bas : pliez les genoux pour avoir une colonne vertébrale la plus droite possible.
  • dans des postures comme la pince debout ou la pince assise : ne tirez pas trop sur votre dos, remontez le buste ou servez-vous d’une sangle.
  • dans des postures comme le triangle : utilisez des blocs pour vous appuyer dessus !

Gagner en souplesse ?

Je ne suis pas experte, ni professeure de yoga, mais je remarque que les hanches jouent un rôle majeur dans la souplesse. Les hanches sont au centre de notre corps, à la jointure entre les jambes et le buste : leur mobilité est essentielle !

A lire : Yoga et ouverture des hanches

Je pratique régulièrement des séances dédiées à l’ouverture des hanches. Cela m’aide également parce que je travaille assise devant un ordinateur 5j/7. Je ressens qu’elles se serrent, qu’elles sont tendues, qu’elles ont besoin de plus de mobilité.

Il m’arrive ensuite, à la maison, de rester en posture du papillon pour détendre les hanches. Attention, à ne pas faire lorsqu’on a mal aux genoux.

Mes progrès

Une fois de plus, je ne prétend aucunement réaliser parfaitement les postures. Je souhaite simplement partager avec vous l’évolution physique que m’apporte le yoga. Tout d’abord pour prouver que quand on débute et que l’on n’est pas souple : cela vient avec le temps ! Et deuxièmement parce que j’aime bien analyser mes progrès et voir où j’en suis. Prendre des photos permet vraiment de mieux voir ce qui bloque.

Parfois, on a l’impression d’être bien positionné, on écoute son corps et ses sensations. Mais malheureusement cela ne suffit pas, c’est un travail de longue haleine !

Voici donc des postures dans lesquelles j’ai évolué physiquement :

Le corbeau – Bakasana

Bien qu’un peu de force dans les bras soit requise pour réaliser cette posture, la souplesse du dos, de la colonne vertébrale et des ischio-jambiers jouent également.

A lire : mon article sur la posture du corbeau

premier corbeau septembre
Corbeau – Septembre 2018
corbeau pour débutant
Corbeau – Novembre 2018
posture du corbeau bakasana yoga
Corbeau – Janvier 2019

Corbeau - Mars 2019

Le triangle

Ah cette posture m’a donné tellement de fil à retordre au tout début ! Je ne la comprenais pas. J’étais tellement raide, je ne voyais pas comment descendre et gagner en espace dans le buste. Déjà, renforcer mes jambes m’a permis de mieux tenir l’équilibre en triangle, mais également le fait s’assouplir les hanches.

Ensuite, penser aux fléchisseurs des hanches, et à amener les côtes vers la jambe tendue, en gardant le buste droit et fier, m’a fait comprendre comment descendre un peu plus bas. C’est véritablement depuis que je pratique le ashtanga vinyasa que je me sens mieux dans cette posture. Et pourtant, elle n’intervient qu’une fois de chaque côté dans la série !

posture du triangle débutant
Triangle – septembre 2018
posture du triangle trikonasana
Triangle – Janvier 2019
posture du triangle yoga trikonasana
Triangle – Avril 2018

La pince debout

Pour être franche avec vous, je n’arrive toujours pas à apprécier cette posture. Tout d’abord, la tête pointe vers le sol, ce qui me met déjà mal à l’aise. Puis j’ai beaucoup de difficultés à déployer la colonne vertébrale droite. Un travail des hanches est à nouveau nécessaire !

Plier les jambes apportent beaucoup plus de confort, mais il arrive qu’en cours, le prof nous dise de garder les jambes droites, ce qui courbe à nouveau mon dos… l’idéal est d’assouplir les ischio-jambiers. Cependant les miennes se raidissent très rapidement car j’ai un travail assis toute la journée !

évolution posture pince debout
Pince debout – mars 2017 et janvier 2018
posture pince debout ashtanga
Pince debout – avril 2019

La sirène

Cette posture est un vrai challenge ! Elle demande force, équilibre, souplesse…. je peux la faire d’un côté mais pas de l’autre, chaque chose en son temps !

posture de la sirène yoga
Sirène – Novembre 2018
posture de la sirène yoga
Sirène – décembre 2018
posture de la sirène yoga
Sirène – décembre 2018 C’est plus facile avec un coussin !
Sirène – Mars 2019

A nouveau, je ne prétend pas réaliser les postures mieux que quiconque. Je souhaite simplement montrer qu’en pratiquant, qu’en étant curieux, qu’en persévérant, le corps peut changer. Si vous n’êtes pas souple, ce n’est pas grave, car le yoga peut donner vitalité, force et souplesse à votre corps !

J’étais raide, sans force, une vraie loque quand j’ai commencé le yoga. Et deux ans après, je vois des changements que je n’aurais jamais imaginé ! Oubliez un instant les photos de postures impressionnantes sur la plage, elles sont réelles car ces femmes se sont entraînées des heures et des heures. Mais regardez plutôt vos petites avancées.

Certaines postures vous seront plus simples en quelques semaines, d’autres en plusieurs mois voire années. C’est comme ça !

Par exemple, je suis incapable de pratiquer les postures d’équilibre sur la tête où les mains. Je suis juste trop peureuse pour me mettre à l’envers ! Pourtant j’ai pratiqué la GRS étant petite… alors je me concentre sur autre chose : développer la force et la souplesse, pratiquer des exercices de respiration, méditer. Et ça me va, chacun est différent et c’est le yoga qui s’adapte au corps et non l’inverse 🙂

A lire : faut-il être souple pour faire du yoga ?


Avez-vous constaté un changement important sur votre corps depuis que vous pratiquez le yoga ?

FACEBOOK | INSTAGRAM | PINTEREST

evolution physique et progres en yoga

9 commentaires

  1. C’est très intéressant de voir cette évolution en photo ! Je me souviens des débuts de ton blog où tu disais être très raide. Quand on voit la façon dont tu tiens la sirène aujourd’hui, c’est bluffant ! 😀
    Le chien tête en bas a été un bon indicateur pour moi aussi, et surtout la totalité de la salutation au soleil. Au tout début, j’arrivais à peine à passer de la planche au chien tête en haut sans m’écraser lamentablement au sol entre les deux XD Et puis les bras se sont renforcés gentiment. Pareil pour la souplesse des ischio-jambiers, au début je ne pouvais pas faire le chien tête en bas sans plier les jambes, et puis c’est venu gentiment.
    Bref, c’est clair que le yoga c’est surtout un travail de patience et de bienveillance envers soi-même. Et accepter que certaines postures ne nous seront jamais accessibles, peu importent les efforts que l’on fera pour ça ^^ C’est une très belle manière d’apprendre à connaître et comprendre son corps, et à comprendre comment et pourquoi chaque corps est très différent dans sa morphologie et sa mécanique.

    1. Hello Marianne, je crois que tu as tout dit ! Le yoga est un outil formidable, même si il ne fait pas tout non plus. Haha comme toi je m’étalais sur le sol en essayant de faire le chaturanga, c’est fou maintenant d’en faire plusieurs en une séance ! A bientôt 😊

  2. Bravo ! ça me motive de voir ton évolution car moi je suis raide comme un bâton ^ ^
    Je manque de mobilité aux hanches et mes ischios manquent cruellement de souplesse.
    Je fais aussi régulièrement des séanches et des exercices pour assouplir tout ça, mais je ne constate pas beaucoup d’évolution.
    Je ne perds pas espoir et je plie mes genoux pour tout : pince, chien tête en bas,… à défaut d’arrondir le dos.

    1. Hello, bien sûr que non il ne faut pas perdre espoir ! La souplesse se travaille sur le long terme, et parfois une pause et changer ses activités peut aider au corps à gagner ne souplesse (je ne saurais pas l’expliquer mais souvent après avoir été malade je constate une amélioration haha), à bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :