Le yoga a changé ma vie

yoga-change-vie

Aujourd’hui je vous retrouve pour un article très spécial. Il s’agit d’un concours inter-blogueuses sur le yoga : un carnaval d’articles ! L’objectif est que chaque participant rédige un article sur un thème donné. J’avais réellement envie de monter un petit projet de ce type et c’est aujourd’hui chose faite !

Découvrez sans plus attendre la liste des participantes et leur article sur Ce que le yoga a changé dans leur vie [Carnaval d’articles]. Tous les articles sont supers et méritent d’être lus ! Un immense merci à ces 6 blogueuses qui ont décidé de participer.

Je me prête également au jeu et je vais donc vous expliquer en quoi le yoga a changé ma vie depuis qu’il a franchi la porte de chez moi.

Une nouvelle philosophie de vie

Avec le recul, je ne pensais pas que le yoga m’aiderait autant. A 25 ans, j’ai toujours l’impression d’être une enfant. Je dois toujours réfléchir quand on me demande mon âge, une petite voix dans ma tête me chuchote « 17 ans… ». Mais non, c’est bel et bien fini. Et le yoga m’a aidé à quitter la fin de l’adolescence et à franchir le cap fatidique de l’âge adulte. Comment ? En me faisant ouvrir les yeux sur le monde, sur la surconsommation, sur les problèmes environnementaux, sur certaines personnes, sur ce qui est important ou non. Oui le yoga m’a aidé à voir tout cela, et à relativiser en même temps.

Certaines personnes n’ont rien pour vivre décemment, ils souffrent parce qu’ils ne sont pas nés au bon endroit ou dans la bonne famille. Moi je n’ai pas eu ce problème. Et le yoga m’a aidé à comprendre qu’il en faut peu pour être heureux. Être bien entouré, avoir le minimum pour vivre ainsi que l’amour de ses proches, c’est tout ce dont nous avons besoin finalement, non ? Les choses matérielles sont tellement futiles. Je ne dis pas que ce n’est pas agréable d’acheter un nouveau gadget de temps à autre. Mais je ne cours pas après le dernier téléphone en vogue dès que c’est le moment. Si je n’en ai pas besoin, je n’achète pas.

Quand je suis sur mon tapis de yoga, je n’ai besoin de rien d’autre. C’est un moment personnel d’introspection que j’aime tant. Se concentrer sur ma respiration dans mon corps, sur mes mouvements, faire le vide. Rien n’est plus relaxant.

De plus, je me soucie beaucoup plus des autres. Je pense avoir toujours été quelqu’un d’empathique, puisque je suis de nature timide. Mais, notamment à cause de la société, j’avais tendance à juger les gens. Aujourd’hui, j’apprends à connaître de nouvelles personnes sans me fier à ma première impression. Chaque personne est unique, chaque personne a son histoire, et chaque personne a le droit à être considéré de la même façon que les autres.

calme-apaisement

Le sentiment d’apaisement

Après une séance, je me sens juste bien, détendue, zen. J’ai toujours un sourire béa et mon cerveau tourne au ralenti. Je suis calme et posée et il me faut un bon moment pour reprendre mes esprits. Et tout cela sans drogue !

C’est prouvé, le yoga est reconnu comme un anti-stress puissant et naturel. Vous ne pouvez pas imaginer l’état de stress dans lequel je pouvais être auparavant. Le fait de parler à un inconnu, de lever la main en classe, de devoir faire quelque chose de nouveau. J’avais constamment les mains moites et tremblantes, le cœur qui battait si fort que j’en avais des douleurs, et l’estomac noué. Le yoga m’a fortement aidé à repousser toutes ses sensations. Les exercices de respiration y sont pour quelque chose. Contrôler sa respiration est la clé pour gérer son stress. Bien entendu, le fait de sortir de ma zone de confort au fur et à mesure m’a beaucoup aidé également.

Sachez que des études ont prouvé que 10 minutes de yoga / méditation par jour augmentait l’espérance de vie. Ce n’est pas un hasard. Le yoga est d’ailleurs de plus en plus recommandé en entreprise, pour réduire le stress des salariés. (Source)

La confiance en moi

Vous vous doutez bien qu’une personne timide se dévalorise très souvent, pour ne pas dire tout le temps. Et bien c’était mon cas avant le yoga. Puis j’ai appris les valeurs du yoga : faire les choses à son rythme, ne pas forcer, ne pas se dévaloriser. Ce n’est pas grave si on n’arrive pas à réaliser parfaitement une posture. Il m’a fallu plusieurs moi pour réussir à faire un joli chien tête en bas qui m’étire vraiment la colonne vertébrale.

Lors de mes premiers essais, j’étais incapable de tenir plus de 30 secondes certaines positions : je n’avais pas l’équilibre ni la force musculaire. Petit à petit, c’est venu, à mon rythme. Et quand on y arrive, ce n’est plus que du bonheur et le sentiment de fierté.

Et si avant la phrase « oh je suis nulle ! » revenait souvent, c’est moins le cas. Je me dis que ce n’est pas grave et que je ferai mieux la fois d’après. Et même si certains rabat-joie en profitent, je leur fais bien comprendre que ce n’est pas la mer à boire de ne pas réussir du premier coup. L’important c’est d’essayer, de persévérer, et de faire preuve de patience. Comme on dit : « Patience est mère des vertus« .

Le respect de mon corps

Être patient et avancer à son rythme fait partie du respect de son corps. Car si on force trop, il va nous envoyer des signaux négatifs comme des douleurs. Manque de bol, le corps est un instrument bien mystérieux et compliqué : je pensais ne pas avoir trop forcé lors de mes sorties running. Résultat, j’ai des douleurs aux genoux depuis 2 mois, et elles ne sont pas prêtes de s’arrêter. Pourtant, durant mes séances de yoga, j’ai toujours fait attention. Et si je n’arrivais pas une posture, je me mettais en position de l’enfant.

Mais le respect du corps passe aussi par les aliments que nous lui donnons. Je mangeais déjà en partie bio avant de commencer le yoga, et à présent j’ai augmenté la part de ma consommation de produits biologiques. J’essaie de manger plus sain, de diminuer le sucre, de cuisiner davantage. Et tout récemment, j’ai pris la décision difficile de réduire ma consommation de viande. Ayant été élevée dans une famille où la viande, il faut en manger tous les jours à chaque repas (sauf le petit-déjeuner, heureusement !), c’est très compliqué de changer mes habitudes. Mais je sais que mon corps me le rendra.

Une meilleure santé

J’ai toujours eu l’habitude d’être enrhumée, souvent, très très souvent ! A chaque changement brutal de température ou de saison, un petit peu de vent, et c’était fini, je croulais sous les mouchoirs en papier. Aujourd’hui, j’ai l’impression de mieux résister, de tomber moins souvent malade ! Je ne saurais pas vraiment l’expliquer… peut-être parce qu’en respirant profondément pendant mes séances de yoga, mon corps se sens mieux ? Je trouve cela plutôt bluffant, et beaucoup plus efficace que de prendre des médicaments.

Aussi, mon poignet droit a été miraculeusement guéri. En effet, je me suis fais de nombreuses entorses au poignet étant jeune, et avec l’utilisation quotidienne de l’ordinateur durant mes études et mes emplois, difficile de lui laisser un moment de répit. J’ai toujours eu des difficultés à tenir un objet lourd, comme une casserole remplie par exemple.

Alors en me mettant au yoga, j’avais vraiment peur que mon poignet ne me lâche complètement. Ce fût très difficile de tenir certaines postures, surtout que j’ai peu de force dans les bras. Mais à force de réaliser des postures sur les poignets, il s’est guérit de lui-même ! Aujourd’hui je ne ressens plus aucune gêne et je ne suis pas obligée de passer les avant-bras pour réaliser mes positions.

bloguer

L’envie de bloguer et de partager

En commençant le yoga, je ne pensais pas que j’aurais envie de le partager sur le net. Je voulais simplement aller mieux. Moi-même je me rendais sur de nombreux sites et blogs pour en apprendre le maximum. Et un jour c’est apparu un peu par hasard, « Tiens, pourquoi je ne ferais pas un blog sur mon avancée en yoga ? Ça pourrait aider d’autres personnes qui souhaitent le pratiquer ! » Et voilà, une semaine plus tard, j’avais créé mon nom de domaine.

Comme je vous le disais dans mon bilan après 6 mois de blogging, je ne regrette absolument pas de m’être lancée dans cette aventure. J’adore partager avec d’autres blogueuses et moi-même je consulte à présent de nombreux blogs. Et pas seulement sur le yoga. Finalement, le yoga m’a aussi permis de m’ouvrir à de nouvelles choses : le running notamment.


Le yoga m’a changé, c’est certain. Il a changé ma vision des choses, des Hommes et du monde. Et quand je ne pratique pas durant plusieurs jours, je me ressens basculer du côté obscur. Malheureusement je dois réduire mes séances à cause de mes genoux, mais à toutes celles et ceux qui hésitent, je vous confirme que le yoga est une source de bien-être fantastique pour le corps et l’esprit.

N A M A S T É

Suivez moi sur les réseaux sociaux !
0

4 commentaires

  1. Bel article ! Qui montre bien à quel point le yoga est tellement plus qu’un enchaînement de postures biscornues. C’est une philosophie de vie dans le sens le plus large du terme qui, à l’inverse de pas mal de religions et autres courants de pensée, ne vise pas à nous limiter dans nos croyances et opinions, mais au contraire à ouvrir l’esprit (et le corps !) le plus largement possible.
    Bisous ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :