Comment utiliser des blocs ou sangle au yoga ?

posture du bateau avec sangle

Après un an à pratiquer le yoga chez moi grâce aux vidéos en ligne, je me suis enfin décidée à acheter un peu de matériel pour « intensifier » ma pratiquer. Et par intensifier, je n’entends en aucun cas pratiquer 3 heures par jour ou bien forcer sur mon corps pour être plus souple.

J’ai simplement l’envie d’évoluer, pour avoir moins de difficultés pendant certaines postures, et justement, éviter les blessures. Une des solutions à cela est d’investir dans des accessoires comme des blocs ainsi qu’une sangle de yoga. Les précisions ci-dessous !

Blocs ou briques

En mousse rigide ou en liège, les blocs sont très utiles pour les débutants. A quoi servent-ils ? Tout simplement d’appui lorsque l’on manque de souplesse. Plutôt que se casser le dos en essayant de réaliser une pince debout, prendre appui sur des blocs permet de soulager le dos, tout en réalisant la posture.

Les blocs sont également pratiques pour s’entraîner à réaliser le grand écart. En s’appuyant sur les deux briques, vous évitez de descendre trop brutalement et de déchirer les adducteurs (les muscles situés aux entrejambes). En bref, les blocs permettent d’éviter de se blesser inutilement, et soulagent souvent le dos pendant des postures où l’on n’est pas assez souple.

Dans quelles postures utiliser les blocs ?

  • le triangle pour soutenir la main et le haut du corps
  • le grand écart latéral
  • le demi-pont : à placer sous le dos
  • la pince : pour s’appuyer avec les mains ou même poser la tête
  • le chameau : pour appuyer les mains
  • le chaturanga : au niveau des cotes, pour retenir le corps en descente et enchaîner sur un chien tête en haut – mais aussi au niveau des épaules pour ne pas descendre trop bas !
  • toutes les postures où vous vous sentez inconfortable 🙂
s'entraîner à faire le grand écart avec des blocs
S’entraîner au grand écart avec des blocs

Et les sangles ?

Comme pour les blocs, les sangles permettent se ne pas trop forcer sur le corps tout en améliorant sa souplesse. Elles permettent aussi de s’étirer les jambes et les épaules. J’étais un peu dubitative avant d’essayer, j’avais peur de me faire mal, et finalement, la sangle est sans danger.

Pour quelles postures utiliser une sangle ?

  • le danseur, mais attention à ne pas trop tirer sur votre jambe au risque de vous casser le dos !
  • la posture du lotus, pour améliorer votre souplesse,
  • la posture du bateau, si vos abdominaux ne sont pas assez forts, la sangle vous permettra de tenir la posture sans effort,
  • la posture du bras tendu au gros orteil (allongé ou debout), cette posture demande une vraie souplesse, et la sangle vous aidera à l’obtenir,
  • toute posture dans laquelle vous souhaitez vous étirer (tête de vache par exemple) !
posture du bateau avec sangle
Posture du bateau, avec une sangle
étirement jambe sangle
Étirement d’une jambe avec une sangle

Ces accessoires permettent d’éviter le risque de blessure en améliorant votre souplesse ainsi que votre alignement pendant les asanas. Ils peuvent être des alliés précieux pour les débutants, les personnes « pas souples » qui hésitent à débuter le yoga.

Pour ma part, je n’utilise pas ces accessoires pendant ma séance de yoga, mais après. Pendant une séance, j’aime me concentrer et le problème est que de chercher à placer mes blocs me déconcentre. J’attends donc la fin pour pratiquer quelques postures avec eux ! C’est donc un complément, notamment pour le grand écart (qui m’aidera pour un chien à trois pattes).


Utilisez-vous ces accessoires comme des sangles, blocs, ou même yoga wheel (roues) ? Vous avez ressenti la différence ?

utiliser blocs et sangles au yoga

2 commentaires

    1. Hello Anne,
      C’est super ! Les sangles aident à beaucoup progresser, et sans se blesser, c’est idéal pour débuter !
      A bientôt,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :