fbpx
 

Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Yoga et escalade : le combo gagnant !

Aujourd’hui nous allons parler yoga et escalade ! J’ai découvert l’escalade sur bloc en février 2022, après des semaines d’hésitations à tester. C’est assez tendance et l’occasion s’est présentée de m’y rendre avec des personnes qui connaissent bien, et peuvent donc être d’une aide précieuse pour commencer correctement 🙂

Ma grande peur du vide m’a très longtemps tenue loin des murs d’escalade. Mais pour l’escalade en bloc, ce n’est pas forcément un problème, le plus haut étant 4 ou 5 mètres ! Je dois dire que j’étais amusée quand je voyais des personnes grimper où je prenais des cours de yoga, jamais je ne me serais vue là-haut…

Et pourtant les deux disciplines, yoga et escalade, sont complémentaires 🙂 Bonne lecture, que vous soyez grimpeur, yogi, les deux, ou aucun des deux !

Yoga et escalade : un combo gagnant !

Cela fait plus de 5 ans que je pratique régulièrement le yoga. Principalement la pratique posturale avec du Vinyasa et du Ashtanga Vinyasa. Mon corps est aujourd’hui assez souple, même s’il a ses faiblesses et qu’il peut régresser parfois. Le yoga postural m’a aussi renforcé les muscles profonds : ça veut dire qu’ils peuvent fonctionner correctement, mais cela reste très loin des corps de bodybuilders !

Quand à l’escalade, je ne pratique que sur bloc (en intérieur) depuis février 2022, donc 4 mois, mais j’en vois déjà les bienfaits 🙂

Les bienfaits du yoga

Ils sont nombreux et se développent au fil d’une pratique régulière :

  • renforcement des muscles profonds ce qui donne une meilleure stabilité aux muscles et au corps (colonne vertébrale, jambes, abdominaux),
  • amélioration de la souplesse des tissus et articulations = meilleure mobilité générale,
  • augmentation de la capacité à se concentrer, grâce à la pratique de la méditation (guidée ou non),
  • changement de perspectives sur la vie : on prend plus facilement du recul, on voit les choses d’un œil neuf, on passe moins de temps à s’apitoyer sur son sort,
  • amélioration de la capacité respiratoire (avec les exercices de respiration Pranayama) et cardio (avec des yoga dynamiques),
  • meilleure santé générale : on mange mieux, on tombe moins souvent malade, on se sent plein d’énergie, on est moins stressé = c’est un cercle vertueux !

Tout cela contribue à se sentir mieux dans sa tête et dans son corps : on se réapproprie nos pensées et nos mouvements.

Pour aller plus loin, je vous recommande mon article sur les bienfaits du yoga.

Les bienfaits de l’escalade

L’escalade, en falaise ou en intérieur (harnaché ou non), est très physique ! C’est un sport complet qui fait travailler tout le corps, et même des muscles dont on ignore totalement l’existence !

Voici ses bienfaits :

  • renforcement de tout le corps : muscles des jambes, fessiers, abdominaux, dos, épaules, bras et mains,
  • permet de prendre conscience de son corps et de mieux l’utiliser pour aller plus haut (parfois on grimpe en dynamique, parfois avec plus de lenteur et donc de gainage…),
  • amélioration de la souplesse (et oui : souvent on doit monter le pied bien haut voire se tordre un peu !),
  • développe l’esprit d’analyse, la mémoire et la concentration : on examine la voie et comment on va l’attaquer, avant de se lancer,
  • lutte contre… le vertige : pas tant que ça pour ma part, mais ça aide à se sentir plus en confiance 🙂
  • amélioration de la confiance en soi et de ses capacités corporelles.

Autant vous dire que l’on ressort vidé et fatigué d’une séance d’escalade. Et les jours suivants, attention les courbatures ! Attention aussi si vous avez mal aux articulations ou autre. C’est tellement physique qu’il est possible de se blesser, en tombant mal par exemple (mon poignet m’a sauvé une fois mais pas deux).

escalade sur bloc

Pourquoi un yogi devrait grimper, et un grimpeur devrait pratiquer le yoga ?

Plusieurs bienfaits des deux disciplines se rejoignent et sont donc parfaitement complémentaires. Le gain de souplesse et de conscience de son corps offert par le yoga profite à la pratique de l’escalade. Et l’amélioration physique et cognitive de l’escalade aide clairement dans la pratique globale du yoga.

Cela permet aussi de varier son quotidien, de voir le sport autrement, je m’explique : au yoga, on dit et redit sans cesse que c’est le corps qui s’adapte à la pratique, et non l’inverse. Autrement dit, si je suis fatiguée ou si à l’instant T je manque de souplesse, alors je dois adapter les postures et ma séance. Je ne dois pas forcer, je dois respecter le principe de non-violence qui s’applique envers moi-même aussi bien qu’envers les autres.

Quel rapport avec l’escalade ? Et bien le yoga permet de se fixer des limites : je connais mon corps, je sais de quoi il est capable. Alors devant ou sur le mur, je grimpe selon ses capacités. Bien entendu, on peut sortir de notre zone de confort, mais toujours avec bienveillance. Hors de question d’aller tout en haut si j’ai peur car je ne sais pas comment redescendre. Hors de question de me blesser juste pour toucher ce dernier bloc… Et le yoga enseigne cet état d’esprit de manière générale, on peut l’appliquer à tous les sports !

Mon retour d’expérience de l’escalade sur bloc

En février dernier, j’avais l’occasion d’essayer l’escalade sur bloc avec des connaissances. Je me suis lancée car j’avais envie de sortir de ma zone de confort et également par simple curiosité. Les salles d’escalade sont très à la mode d’ailleurs.

Retour d’expérience

La première fois j’ai… souffert ! Je me suis cognée le genoux dans le mur, écorchée les mains, j’ai glissé, je suis tombée sur le tapis un nombre incalculable de fois. Mais j’ai aussi réussi des voies simples, et ma souplesse m’a tout de suite aidée un peu. J’ai aussi fait connaissance de muscles inconnus jusqu’à lors, comme s’ils avaient poussé à ce moment-là ! A savoir que l’on fait 15 à 20 minutes de renforcement musculaire après la session d’escalade d’une heure (parfois plus)… j’étais vraiment fatiguée !

escalade sur bloc

Les fois suivantes, ça n’a pas forcément été plus facile. Déjà parce que je n’y vais pas toutes les semaines. J’y suis allée parfois deux fois une même semaine, ou bien laissé 3 semaines voire un mois avant d’y retourner. Mais une chose m’a marqué à chaque fois que je retourne à la salle d’escalade : mon corps devient plus fort ! Souvent, je n’arrive pas à passer une voie la première séance de test, mais c’est souvent plus simple la fois suivante. La technique s’améliore aussi : pousser sur les jambes pour atteindre un bloc plus haut, bien placer ses doigts, donner un effet de balancier pour prendre de l’élan, engager les abdos quand les jambes lâchent et qu’il ne reste que les bras pour se soutenir.

Bref, j’ai beaucoup, beaucoup évolué à force d’y aller ! Et physiquement, je vois que mes bras sont plus gros, qu’ils ont bien gagné en force. Pour le reste du corps c’est difficile à dire, je vous en parlais dans mon bilan d’un an de sport régulier. Je me sens plus forte avec la combinaison yoga/escalade/renforcement/cardio, même si ça ne se voit pas quand je me regarde dans le miroir.

En tout cas ce sport m’amuse, et même si c’est frustrant parfois d’arriver dans la salle et que nos voies aient complètement changé (parfois sans avoir le temps de les réussir !) et bien je prends plaisir à revenir.

Mes conseils pour bien débuter l’escalade sur bloc

Voici quelques modestes conseils 🙂

  • y aller à plusieurs : on se motive et on s’entraide ! En général il y a toujours d’autres personnes qui aident dans les salles, c’est assez décontracté, mais avec un.e ami.e c’est plus simple 🙂
  • on apprend à tomber : pas sur les poignets et si possible en courbant le dos. Pas simple en réalité !
  • on n’essaie pas des voies trop difficiles : elles sont tagguées de couleurs par niveau. Donc on s’échauffe avec des niveaux plus simples et on essaye progressivement ceux du dessus. Je reste sur les niveaux 2 car je ne suis pas capable au-delà…
  • on s’échauffe bien AVANT : toutes les articulations, les jambes, le dos, les épaules, chevilles, poignets… c’est très important car autrement le risque de blessure est énorme !
  • on prend des chaussons dans lesquels on a les pieds serrés. Une de mes erreurs lors de mon achat de chaussons (qui se louent dans les salles d’ailleurs si vous ne voulez pas investir) : j’ai pris des chaussons dans lesquels je suis confortable. Alors que… on doit avoir les pieds très serrés… oups !
  • on favorise la récupération active en buvant de l’eau, s’étirant et mangeant correctement 🙂

Je suis contente d’avoir partagé mon expérience de l’escalade sur bloc ! Vous voyez que yoga et escalade sont vraiment deux disciplines complémentaires.

Est-ce vous connaissez l’escalade ? Ca vous plait ou ça vous tente ? Dites moi tout en commentaire !

FACEBOOK | INSTAGRAM | PINTEREST

yoga et escalade sports complémentaires

Partager cet article

Ça vous a plu ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 Comments
  • Mademoiselle Farfalle
    8 juin 2022

    Mon cher et tendre fait de l’escalade alors je l’accompagne de temps en temps quand je ne vais pas au crosstraining car sinon, je suis trop crevée pour grimper!

    • Claire
      8 juin 2022

      Hello, c’est sympa, ça doit te changer ! Oui j’imagine que le cross training c’est déjà épuisant, et comme l’escalade aussi… !

  • leschosesquibrillent
    10 juin 2022

    Coucou toi! Avec mon chéri on aimerait se mettre à l’escalade au Québec car ça fait des années qu’on a envie d’essayer ça a l’air super! Tu me motives encore plus en tout cas ! des bisous ❤️

    • Claire
      10 juin 2022

      Hello 😊 je pense que là-bas ça doit bien mieux développé qu’en France, en tout cas ça a l’air ! C’est vraiment sympa, dis moi si jamais vous essayez !

%d blogueurs aiment cette page :