fbpx
 

Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

[spacer][spacer]

La méditation pleine conscience MBSR – By Yogisa

Posted on 0

Isabelle Fayolle, du blog Yogisa, vous explique ce qu’est la méditation MBSR dans ce bel article ! Merci beaucoup à elle pour son partage.

La méditation est désormais courante et elle s’installe tranquillement au bureau, à l’école, dans les hôpitaux. Il y a de nombreuses méditations différentes, et parmi elles, vous avez peut-être déjà entendu parler de la méditation pleine conscience, ou méditation MBSR.

Derrière cet acronyme pas très zen se cache les termes suivants: « Mindfulness Based Stress Reduction ». Soit « Réduction du stress basée sur la pleine conscience ».

Cette méditation a une particularité, Vous pouvez suivre un « programme », qui suit un protocole encadré sur 8 semaines.

À l’origine: qui et pourquoi a été crée ce cycle ?

Ce cycle a été conçu initialement par Jon Kabat-Zinn, à la faculté de médecine de l’université du Massachusetts pour des patients qui n’étaient pas suffisamment soulagés par leurs traitements. Au fur et à mesure de plus en plus de personnes se sont intéressées à ce programme. Des patients, mais aussi des soignants.

Puis cette « méthode » a progressivement pu s’étendre à plusieurs hôpitaux. Puis dans plusieurs pays et ensuite en dehors des hôpitaux. Désormais des universités, notamment Brown University, hébergent des programmes de recherches dédiés à la pleine conscience.

Ce programme MBSR unit donc la traditionnelle méditation pleine conscience (qu’on appelle aussi Vipassana) et le côté scientifique avec l’apport de la médecine et psychologie occidentales.

Jon Kabat-Zinn est un docteur en biologie moléculaire qui, depuis de nombreuses années, pratiquaient la méditation, sous sa forme « traditionnelle » auprès de maîtres bouddhistes. Il a écrit de nombreux ouvrages, je vous recommande notamment « L’éveil des sens » et « Où tu vas, tu es ».

yogisa méditation pleine conscience
Yogisa©

Qui peut suivre ce cycle de méditation ?

Tout le monde ! Bien que cette pratique soit née dans les hôpitaux, de nombreux instructeurs sont maintenant formés pour proposer ce cycle, qui suit un protocole bien précis. C’est donc de cette manière que j’ai pu, l’an dernier suivre mon premier cycle de méditation MBSR.

S’il est relativement facile de trouver un instructeur proche de chez soi, il faut compter un investissement en terme de temps, environ 20 voire 45 minutes chaque jour pendant 8 semaines. Et également financier car pour suivre ce cycle j’ai payé 400€. Ce tarif peut varier.

Le site de l’association pour le développement de la Mindfulness recense la plupart des professionnels habilités à proposer ce type de programme. Avant de vous engager, vous devez participer à une séance d’information gratuite. C’est un moment très important car ça vous permettra de voir si vous arrivez à créer du lien avec la formatrice ou le formateur et vous aurez toutes les infos pratiques.

Si je devais vous donner un conseil, choisissez un moment où vous avez un peu de temps dans votre planning, cela vous aidera à être plus impliqué dans ce programme qui est assez dense.

Comment s’organise un cycle de méditation MBSR

On suit le cycle pendant 8 semaines en groupe, concernant mon expérience, nous étions un petit groupe de 7 personnes. C’est pas mal car après la pratique de méditation, on a un temps d’échange et on peut entendre différentes choses, observer des ressentis différents ou aussi réaliser qu’on est pas seul à avoir eu une difficulté.

C’est important de souligner cet aspect, car même en pratiquant déjà la méditation, avec ce cycle, j’ai découvert la difficulté à garder la discipline de méditer chaque jour plus longtemps que ce dont j’avais l’habitude.

Il y a donc 8 séances hebdomadaires + 1 journée complète en silence. Les 8 séances avaient lieu le soir, vers 19h30 pour que la plupart des gens puissent venir facilement. Les séances duraient 2h, dont 1h à 1h30 de pratique. Pendant 8 semaines on a donc vu tout que la méditation pleine conscience comporte.

Au cours de ce cycle on découvre donc la méditation pleine conscience basée sur la respiration, la bienveillance, la pratique du scan corporel, des séances de yoga (un yoga peu basé sur l’alignement mais sur le ressenti), la marche méditative, l’alimentation en pleine conscience et différents textes et exercices d’observation à pratiquer chez soi (idéalement tous les jours, entre 20 et 40 minutes).

Pour la pratique à la maison, on a un livret de suivi et des méditation guidées en audio.

Est ce que ce cycle est ouvert aux débutants ?

Ce cycle est bien évidemment ouvert à tout le monde, je pense qu’il suffit juste d’avoir très envie de découvrir la méditation.

Pour les débutants de mon « groupe » c’était une expérience enrichissante car comme vous l’avez peut-être compris, ce cycle embrasse tous les aspects de la pleine conscience. À la fois dans la pratique « formelle » de méditation, de scan corporel ou de yoga. Mais aussi informelle avec les observations sur nos ressentis dans la vie quotidienne.

Pour ma part, j’ai eu l’impression de redécouvrir à la fois la méditation et aussi le yoga postural. Ces dernières années, j’ai axé ma pratique sur des courants de yoga basés sur l’alignement. Et associer l’approche pleine conscience, tout dans le ressenti m’a permis d’ouvrir les yeux sur tout un pan de ma pratique que j’avais négligée.

Puis, j’ai surtout pris conscience que se poser tous les jours pour méditer n’était pas toujours « facile ». Au début, je pensais que la méditation c’était « simple » car je méditais uniquement quand j’en avais envie ou besoin et sans réelles contraintes de temps. Ce cycle m’a poussée hors de ma zone de confort en me faisant méditer dans des conditions où je n’en avais pas forcément envie.

Paradoxalement, c’est lors de ces séances et moments que j’ai compris que la méditation comme la peinture, la randonnée, nécessitait du temps, un certain effort et que c’est en passant cette « barrière » que les bienfaits s’installent. C’est très progressif au final.

yoga isabelle méditation mbsr
Yogisa©

8 semaines, c’est long…

Si je dois être tout à fait honnête, les 8 semaines sont passées assez lentement. Entre la pratique à la maison, les rendez vous hebdomadaires, les fêtes de Noël en plein milieu (où j’ai laissé tomber la pratique…) c’est en effet assez long.

Pourtant, une fois le cycle terminé, on réalise tout le chemin qui s’annonce devant nous.Donc, c’est long, mais c’est surtout énormément d’enseignements, de ressentis, de découverte intérieure. Et il faut en profiter ! Notamment pour poser des questions à l’instructrice ou l’instructeur et pour échanger avec les autres si on le fait en groupe.

La méditation sera souvent solitaire, alors le fait de pouvoir échanger est très précieux. Alors oui ce n’est pas rien ! Sur le coup, on a l’impression que c’est long mais à la 7ème séance on se demande où est passé le temps.

Après le cycle ?

Une fois le cycle terminé, c’est le test grandeur nature !

L’idée c’est d’essayer de continuer à garder sa pratique de méditation. J’ai fait une pause pour ma part, je suis ensuite revenue à la bibliographie et j’ai lu « Où tu vas, tu es », de Jon Kabat-Zinn.Cette lecture m’a permis de revoir un peu les notions abordées pendant le cycle, puis petit à petit de trouver « ma » propre pratique de méditation.

Il faut savoir une fois le cycle terminé que les instructeurs mettent en place des « séances de suivi », 1 par mois ou plus pour nous permettre de revenir à la pratique en groupe. Et bien sûr, vous avez toujours la possibilité de garder contact avec votre instructeur par rapport à des questions, doutes ou difficultés.

C’est un cycle qui est très encadré et qui permet vraiment de se préparer à une routine de méditation. Et de manière générale à être plus conscient de notre environnement, nos ressentis.

Pour ma part il m’a permis de voir certaines de mes petites zone d’ombre (je sais que certaines ne m’apparaissent pas encore 🙂 ) et d’avoir une routine qui, même si je la perds parfois, revient facilement.

Clairement, il y a un avant et un après. Je pense que ce cycle m’a aussi beaucoup apporté car j’aime avoir un côté très « encadré et scientifique » tout en gardant l’essence « traditionnelle ». Je trouve que c’est un formidable mélange et de nombreuses pratiques gagneraient peut-être à s’unir, de manière à se moderniser sans se perdre.

Connaissez-vous la méditation pleine conscience ou méditation MBSR ?

A lire aussi : se lancer dans la méditation quotidienne


photo Yogisa
Je m’appelle Isabelle, je suis prof de yoga en Haute-Savoie, passionnée par la montagne, la science et la cuisine. J’ai terminé une formation de naturopathie il y a un an. Sur mon blog et mon compte Instagram j’aime beaucoup partager tout ça ! Sur ma chaîne Youtube, je vous emmène au bord du lac Léman pour partager avec vous des séances de yoga postural en fonction de vos besoins ou humeurs.

Yogisalife
Isa F.
Yogisa.life

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments Yet.

visuel présentation ebook

Découvre l'Ebook "Aujourd'hui, je commence le yoga" !

40 pages, remplies de yoga et de bienveillance + un carnet à imprimer pour noter sa pratique !

Je découvre l'ebook !

%d blogueurs aiment cette page :