Baisse de moral d’automne : comment la gérer ?

hygge

Ça y est, l’automne est là et commence à s’installer très sérieusement en cette fin d’année 2017. Il faut ressortir les veste chaudes, mettre en route le chauffage, oublier l’été et les vacances, et presque commencer à choisir les cadeaux de Noël. Un changement d’habitude radical après un bel été et un mois de septembre ultra doux.

Même si nous sommes beaucoup à apprécier l’automne, notamment pour les belles couleurs des arbres, c’est une véritable épreuve pour le corps. J’ai moi-même ressentie une véritable baisse de moral et une fatigue énorme la semaine dernière. Je dormais 10h par nuit tout en étant exténuée la journée. De plus, j’ai sentie que j’étais irritée très facilement et beaucoup moins patiente. Heureusement que j’ai un chéri très patient !

Pourquoi l’arrivée de l’automne provoque une baisse de moral ?

Le manque de soleil

L’été, le soleil nous rend de bonne humeur. Le corps fait ses réserves de vitamine D, essentielle pour le bon fonctionnement des muscles, des os et des neurones. Il est d’ailleurs fortement recommandé aux personnes vivant dans des régions peu ensoleillées de combler le manque de vitamine D en mangeant certains aliments. Une belle excuse pour faire la tête de retour au travail !

Le changement d’alimentation

Lorsque l’automne arrive, de nombreux aliments disparaissent de nos assiettes : tomates, concombres, glaces, entrées et plats d’étés, cocktails… Ces aliments, que l’on mange en vacances avec sa famille, au bord de mer sous un beau soleil nous procurent beaucoup de bonheur. Hormis les glaces et autres desserts, nous mangeons mieux l’été car moins gras. Nous nous sentons donc en meilleure forme.

Le retour au travail

Qui n’a jamais traîné des pieds la veille du retour au travail après les vacances ? C’est le retour des journées infernales, des dossiers à rendre dans les temps, des collègues enquiquinants, des tracas du quotidien, des divers impôts à payer. Bref la fin du far niente qui arrive brusquement et auquel nous devons nous habituer rapidement.

Les baisses de températures

Qui dit au revoir le soleil dit bonjour le vent, la pluie et le froid. En général arrivent les premiers rhumes, voire angines et rhinopharyngites. De quoi mal commencer l’année ! La baisse des températures est oppressante pour le corps qui doit s’adapter rapidement. Et cette année, la météo a tellement fait le yoyo que nos corps ont beaucoup souffert de tous ces changements.

couleurs-automne

Comment gérer le changement de saison ?

Manger des aliments riches en vitamines D

Pour palier à la baisse de luminosité, autant faire une bonne cure d’aliments riches en vitamines D pour repartir du bon pied. Du poisson : saumon, thon, hareng, maquereau; des laitages, du fromage, des œufs, chocolat noir… vous avez du choix pour refaire le plein de vitamines D !

Vivre avec la méthode hygge

Vous avez forcément entendu parler de la méthode danoise : le hygge. Les Danois disposent de peu de jours d’ensoleillement à l’année. Pour palier à ce manque, ils ont un style de vie très différent du nôtre. En gros : des bougies + un plaid + un chocolat chaud + ses amis = le bonheur absolu. Et si vous avez un chat, je dirai que c’est encore mieux !

Faire du sport régulièrement

C’est bien connu, le sport favorise une bonne hygiène de vie et oxygène le cerveau. Il permet de se dépenser et de rester en forme. Alors même s’il fait froid, on se force un peu ! Vous serez d’autant plus content après votre séance de sport puisque vous vous sentirez revivre. Running, fitness, boxe, natation, ou le sport qui vous plait et qui vous fait vibrer, tout est permis !

Se mettre à la méditation

La méditation augmente l’espérance de vie et modifierait même notre ADN. Je ne peux que vous recommander 10 minutes de méditation par jour. Elle peut être guidée ou non. Asseyez-vous dans un endroit calme, fermez les yeux et acceptez vos émotions, vos pensées. Éloignez sans jugement les pensées négatives. Vous vous sentirez beaucoup mieux après une bonne séance.

Vous ne ressentirez pas toujours les bienfaits durant les premières séances. Méditer est beaucoup plus compliqué qu’il n’y paraît. Mais on prend vite le plis et cela deviendra un rituel que vous attendez avec beaucoup d’impatience.


Et vous, avez-vous ressenti une baisse de moral en septembre / octobre ? Quelles sont vos astuces pour faire le plein d’énergie après l’été ?

Suivez moi sur les réseaux sociaux !
0

7 commentaires

  1. Je ne suis pas en retard aujourd’hui, hihi.
    Je n’appréhende jamais le changement des saisons et je crois que ça contribue au fait que je les vive très bien et que mon moral n’est jamais trop affecté. Je pars du principe où oui il y a moins de soleil, mais justement les jours où il fait son apparition, ma bonne humeur est multipliée et j’essaie d’en profiter un maximum.
    Je me demandais, la méditation est devenu un rituel pour toi ? Je n’ai jamais réellement fais de séance de méditation, car je ne n’ai jamais réellement pris le temps. Un pratique plutôt matinale ou tardive ?
    Belle journée !

    1. Hello Marie,
      Pour ma part j’aime bien finir ma séance de yoga par 10 minutes de méditation (soit en tailleur, soit en savasana/position du cadavre). Je préfère faire du yoga entre 17h et 19h car en général j’ai l’estomac vide. Le matin c’est difficile ou alors c’est vers 11h le week-end. Ce n’est pas encore un rituel pour moi, c’est difficile quand on débute ! Parfois quand je suis plutôt de mauvaise humeur je n’en fais pas car j’ai peur de n’avoir que des pensées négatives !
      Tiens moi au courant si tu essaies !
      Bise,
      Claire

  2. Au bureau, ça fait deux jours que tout le monde beug à 17h parce qu’il fait nuit. C’est vrai que ça fait un vrai changement…
    Je crois que LE truc à faire, c’est de s’accorder des moments cocooning pour prendre soin de soi. C’est pas parce qu’on montre moins de peau qu’il ne faut pas se faire plaisir avec un joli vernis, un gommage, un soin tout doux… Et après, un bon thé sous un plaid avec un bouquin 🙂

  3. Bonsoir. Je te rejoins complètement pour la fatigue. Je dors très bien en ce moment et, pourtant, je suis exténuée toute la journée et souvent stressée. Cela fait un moment que la méditation me fait envie, il faudrait vraiment que j’arrive à la caser dans ma journée. Mais le soir, j’ai peur de m’endormir en méditant… ^^ Bonne soirée !

    1. Hello,
      Personnellement je pratique la méditation avant de me coucher : je m’assoie sur le bord du lit (j’évite de trop plier mes genoux en ce moment), mais tu peux aussi t’assoir sur une chaise, ou par terre en tailleur. Lorsqu’on débute la méditation je pense qu’il y a peu de risques de s’endormir ! Il faut un certain temps avant de réussir à « contrôler » ses pensées et à s’en détacher.
      Bon courage et n’hésites pas à me tenir au courant.
      Claire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :