Se lancer dans un bullet journal

se lancer dans son premier bullet journal

Me revoici après une petite pause blogging, qui je dois l’admettre, fait du bien ! Je suis désolée de ne pas être très régulière sur le blog, mais j’ai besoin de pauses de temps en temps, pour reprendre goût à ce que je fais. Rien de pire que la routine pour moi. En plus, l’arrivée de l’automne a encore une fois joué sur mon moral. Mais je suis repartie de plus belle avec plus de yoga, et une nouvelle activité : tenir un bujo.

Cela fait un moment que je vois la folie des bullets journals, aussi appelés « bujo ». Certaines personnes réalisent de très très belles créations, avec de jolis dessins. J’ai toujours eu envie de m’y mettre, mais ne sachant pas vraiment dessiner, je me disais que ça ne valait pas le coup de me lancer, que j’allais être déçue. En fait je n’avais pas envie d’avoir un bujo « moche », voilà tout.

En janvier dernier, j’ai acheté un bullet journal des éditions Marabout. Un carnet « pré-dessiné », avec pas mal de pages vides pour pouvoir laisser libre court à son imagination de temps en temps. Ce format me convenait assez bien, je n’avais qu’à créer mes « collections » et à remplir le reste. Le problème est que parfois, je n’avais pas assez de place dans les espaces dessinés. Et il y a dans ce bujo beaucoup d’espaces dont je ne me sers pas.

En tout cas, créer et tenir mon propre bujo était une idée toujours dans un coin de ma tête. D’ailleurs cela fait longtemps que je suis abonnée à des hashtags « bujo » sur Instagram. J’aime beaucoup regarder les dessins et la calligraphie.

Alors qu’est-ce qui m’a décidé à commencer ? Et bien l’article de Roberta à ce sujet (elle raconte comment elle a créé son premier bujo). J’ai trouvé ça super et je me suis dis à moi-même, pourquoi ne pas essayer… et m’y tenir ! J’avais surtout peur d’acheter tout un tas de matériel, et qu’il traîne dans un coin. Mais comme ça fait très longtemps que j’avais envie, et que l’article de Roberta m’a bien montré que tout le monde peut le faire… et bien je me suis lancée !

Le matériel : feutres et carnet

Après avoir cherché le matériel le plus utilisé par les « bujoteuses » sur Instagram, j’ai commandé les accessoires suivant :

  • un carnet Lemome : les pages ont un grammage de 125mg, elles sont donc épaisses et parfaites pour ne pas voir les feutres passer à travers le papier. Il y a 144 pages assez épaisses, et sans ligne ni numéro de page. J’ai choisi des pages vierges car je ne voulais pas être contraintes par des lignes ou des points. La taille est : A5, 8,4 x 5,7 pouces. Il existe également avec des lignes, des points… à vous de choisir !

Lemome Sketchbook avec Papier épais – 10€99

  • des stylos-feutres de la marques Faber Castells. Ils sont vraiment qualitatifs, j’ai choisi une boîte avec 8 feutres et donc des épaisseurs différentes. Cela permet de réaliser des traits fin, ou une écriture assez fine, mais aussi des coloriages avec les brushs. Il faut quand même apprendre à s’en servir pour certains je pense !

8 feutres noirs Faber Castell – 11€93

  • Des feutres couleurs « doubles » Tomaxis : avec une partie brush c’est-à-dire un gros pinceau, et une petite mine à l’autre bout pour écrire. Je dois avouer que ce ne sont sûrement pas les meilleurs feutres sur le marché. La pointe des brush s’abîment rapidement du coup c’est compliqué d’écrire avec de grosses lettres. Et la mine fine n’est pas très solide non plus. Mais c’est vrai que le pack que j’ai acheté avait beaucoup de couleurs ! D’ailleurs je crois qu’il y a deux fois la même. Pour le moment ça fait l’affaire, et je verrais quand j’aurais plus d’argent pour acheter des feutres Tombow, une marque qui fait l’unanimité sur Instagram et les blogs.

24 feutres double pointe Tomaxis – 11€99

C’est tout ce que j’ai acheté pour le moment, car je ne voulais pas dépenser beaucoup d’argent. Et je n’ai pas non plus besoin d’autre chose pour le bujo. J’ai beaucoup d’embellissements de scrapbooking qui traînent, mais je ne sais pas si je vais en utiliser. D’ailleurs si vous êtes intéressés, j’aimerais m’en débarrasser..

La préparation

J’ai acheté mon matériel mi-octobre, j’avais prévu de commencer le nouveau bujo soit en janvier, soit dès le mois de novembre. Et j’ai choisi de commencer le contenu pour novembre. Avant de tracer la moindre ligne dans le bujo, j’ai recherché un vieux carnet pour prévoir chaque page à créer. Et bien sûr j’ai regardé sur la toile « comment » débuter un bujo, pour savoir par quelles pages commencer.

En premier j’ai fait une liste de tout ce que j’aimerais voir dans mon bujo. Notamment les collections : restaurants, livres lus, liste de souhaits… Puis j’ai dessiné chacune de mes pages, avec des petits dessins. Et je ne regrette pas d’avoir passé pas mal de temps par cette étape, puisque je me suis rendue compte qu’il me faudrait beaucoup, beaucoup de pages différentes.

Après les petits dessins de mes futures pages bien pensées, je me suis également entraînée à la calligraphie. Comme je vous l’ai dis plus haut, je n’ai pas envie d’un bujo avec des titres écrits rapidement et pas très jolis. J’ai envie d’un bujo propre ! Je me suis un peu amusée plusieurs soirs, à écrire avec de jolies typographies. On peut trouver plein d’idées avec le hashtag #lettering sur Insta ! Une vraie source d’inspiration pour les personnes pas très créatives comme moi.

Ensuite, il était temps de préparer le bujo, car le 1er novembre arrivait à grand pas ! Je commençais toujours au crayon à papier avec des traits fins mes pages, pour repasser dessus ensuite, et avoir un rendu propre.

Créer son bujo prend vraiment du temps. J’ai du ressortir une règle et calculer la taille de mes espaces, au millimètre près. En plus, le carnet n’est pas hyper grand, il faut donc bien réfléchir : une ou deux pages ? qu’est-ce qu’on veut écrire comme informations ?

Les pages intérieures

Voici les pages que j’ai réalisées, j’ai fouillé sur beaucoup de blogs et de comptes Instagram (en français ET en anglais) pour avoir un bujo qui me ressemble, et qui s’adapte à mon quotidien.

L’index : j’ai laissé une double page vide pour remplir l’index après avoir réalisé plusieurs pages. J’ai hésité à le faire, puis je me suis rendue compte que ce serait plus pratique pour m’y retrouver dans 144 pages !

index bujo

Le calendrier mensuel : sur une page de gauche, j’ai réalisé mon calendrier mensuel avec un titre, le calendrier, et en dessous une To Do List pour le mois en cours.

bujo mois et habit tracker

Le « Habit tracker » : sur la page de droite en face du calendrier, j’ai choisi d’y mettre mon tracker mensuel. L’objectif est de colorier la ligne correspondant au jour où vous avez réalisé une action. Par exemple du yoga, de la course à pied, le ménage, l’arrosage des plantes… Cela permet chaque jour de voir ce qu’on a accompli ET oublié de faire ! Et à la fin du mois, on peut en faire un bilan. Il y avait un habit tracker dans mon ancien bujo pour chaque mois, j’ai noté mes séances de yoga avec cet outil et je sais à quels moments j’ai plus ou moins pratiqué. J’arrive ensuite à le recouper avec d’autres événements (maladie, voyages…). J’aime beaucoup cet outil, je le trouve très ludique !

Le calendrier mensuel du sport : sur la page gauche suivante, j’ai reproduis exactement le même calendrier du mois en cours, sauf que celui-ci est dédié au sport. Je note dans chaque petite case les séances accomplies, et le nombre de pas marché. Dans la case en bas de la page, je pourrai réaliser mon bilan chaque mois par activité.

bujo sport et depense

Les dépenses du mois : en face, j’ai prévu une page par mois pour mes dépenses. Je vais tester ce format, mais j’imagine qu’il me faudra parfois deux pages. Pour les dépenses : une colonne date, une colonne « objet », une +, une – et enfin le total, à recalculer à chaque fois. J’espère que cette page me permettra de mieux gérer mon argent, car pour être franche, je ne fais pas vraiment attention actuellement. Mais parfois je sais que j’achète des choses dont je n’ai pas vraiment besoin. Bref ! Je vous dirai peut-être plus tard si cela est utile ou pas.

Les pages hebdomadaires : j’essaie sur une double page à chaque fois de faire tenir 7 jours, un top/flop de la semaine, un espace pour écrire un mantra et également une petite to do list. Et pour la dernière semaine, je prévois un encart « bilan du mois ». Ces pages prennent de la place dans le bujo, car elles représentent 8 à 10 pages par mois. Et évidemment, il y a des périodes qui seront un peu creuses, et d’autres bien remplies.

bujo page hebdomadaire

Ce sont les pages que j’ai prévues pour chaque mois de l’année, à voir si j’ai besoin de plus ou moins d’espace car pour le moment, j’ai dessiné celles des mois de novembre et de décembre 2018. J’ai donc un peu de temps pour ajuster le tir dès janvier !

Et maintenant les pages génériques à utiliser dès janvier 2019 :

Le calendrier annuel 2019 : mon carnet est de taille moyenne (plus petit que le Marabout mais plus grand qu’un moleskine). Je l’ai donc pensé sur deux doubles pages : 3 mois par page. Comme vous pouvez le voir, il n’y a pas beaucoup de place pour écrire mais ça peut être un calendrier pour les vacances, RTT, jours fériés, et anniversaires à souhaiter.

bujo calendrier 2019

Year in pixel : j’ai trouvé cette idée sur Instagram et je trouve qu’elle est très sympa. On colorie sa journée avec une couleur qui représente une humeur. J’ai choisi une légende simple et j’ai hâte de voir le résultat graphique. En plus cela permet de se souvenir à peu près de son humeur et de prendre du recul par la suite.

bujo year in pixel

Pages économies mensuelles : chaque mois, je vais écrire ce que j’ai économisé – ou perdu – par rapport au mois précédent. En plus de la page dépenses mensuelles, j’espère encore mieux gérer mon porte-monnaie ! Cette page est présente dans le Bujo Marabout.

bujo economies mensuelles

Statistiques du blog : comme son nom l’indique, cette page servira à avoir à porter de main mes petites statistiques. J’ai un fichier excel bien plus complet sur l’ordinateur, mais j’avais aussi envie de les intégrer à mon bullet.

bujo statistiques blog

Instagram tracker : avec cette page, je veux me souvenir à quel moment j’ai eu XXX abonnés. Ça peut paraître futile, mais je trouve cela important d’un certain point de vue. C’est comme pour un blog.. on suit les statistiques parce que l’on souhaite être lu un minimum. Il en est de même pour Instagram. En plus j’aime avoir une page colorée car pour le moment j’en ai très peu !

bujo instagram tracker

Wishlist : une double page avec les objets/choses que j’aimerais acheter ou que l’on m’offre. En plus mon chéri ne sait jamais quoi m’offrir à mon anniversaire ou à Noël, il pourrait regarder dans la liste. C’est déjà un peu ce que l’on fait tous les deux, car nous ne sommes pas très créatifs en cadeaux !

Restaurants : une façon de me souvenir des restaurants où j’ai mangé, et s’ils m’ont plus ou non avec des petites étoiles.

Livres lus : la même chose que pour les restaurants, les livres lus et une note. J’espère que voir cette liste vide début 2019 me donnera la force de reprendre la lecture… que j’aime tellement mais que j’ai du mal à reprendre.

Lieux à voir absolument : en ce moment, j’ai envie de voyages, de rencontres à l’étranger, de voir et de faire de nouvelles choses. Mon rêve serait de me rendre dans tous les pays du monde. Un projet un peu fou que je n’accomplirai certainement jamais. Mais je veux quand même noter les lieux qui me font rêver, et pourquoi pas cocher certaines lignes comme accomplies.

Bonnes résolutions 2019 : je ne sais pas s’ils seront différents de 2018, mais j’aime beaucoup regarder la liste de l’année dernière et voir si je peux cocher certaines choses ! Je ferai la même chose en 2019.

Bucket list : la liste des choses à faire avant de mourir. Dans l’idée que je mourrais « vieille ».

Réduction des déchets : j’ai vu cette idée sur Instagram également, et j’ai tout de suite accroché ! L’idée d’écrire le nombre de poubelles jetées me motive à réduire encore plus mes déchets. Et j’imagine bien des surprises car même si mes poubelles se remplissent bien moins vite depuis l’achat de mon composteur, il y en a toujours ! Sur cette page, on dessine des poubelles déchets, recyclage et déchets en verre. Puis on colorie le nombre jeté pour chaque catégorie de déchets. Si je pouvais faire cela sur plusieurs années, ça permettrait de voir concrètement le nombre de poubelles jetées.


 

Pour le moment, c’est tout ce que j’ai prévu dans mon bujo. Je vais attendre un peu avant de commencer mes pages pour les mois de l’année 2019. Peut-être qu’il faudra des ajustements sur certaines pages, notamment celle des dépenses car je doute n’avoir besoin que d’une page par mois.

Vous tenez aussi un bujo ? Vous avez des pages originales dedans ?

J’espère que cet article vous a plu, et je vous rendez-vous bientôt pour un nouvel article, certainement sur le thème du yoga !

FACEBOOK | INSTAGRAM | PINTEREST

se lancer dans un bullet journal

8 commentaires

  1. Coucou !
    Très bonne idée que de tenir un BuJo. J’en ai moi aussi un que je tiens religieusement mais que j’ai aussi adapté à mes besoins. D’ailleurs j’ai plusieurs articles sur mon blog à ce propos si des fois cela peut t’intéresser !
    Belle journée !

    1. Hello Audrey,
      Ah oui, je l’ouvre tout le temps même si je n’ai rien à écrire dedans, c’est fou comme on s’attache haha !
      J’irais voir tes articles alors 🙂
      A bientôt !

  2. Ton bujo est vraiment sympa 🙂 Quand j’ai commencé le mien j’ai aussi passé pas mal de temps sur internet (enfin surtout pinterest ^^) pour trouver des idées et voir des exemples de pages, ça aide vraiment beaucoup !
    Pas mal de pages sont communes dans nos bujo certaines sont essentielles ^^ Il y a deux pages que j’hésite à faire : les statistiques blog & instagram. J’ai pas des stats de ouf donc j’ai peur que ça me déçoive un peu :/
    Bref merci pour ton article 🙂

    1. Hello,
      merci pour ton commentaire ! C’est vrai que ça prend beaucoup de temps, mais finalement j’aime tellement ça que pour le moment je prends naturellement le temps pour  » l’améliorer « .
      Ce qui est bien en regardant ses statistiques, c’est de voir son évolution. Je pense qu’il faut apprendre à se détacher des chiffres. Pour ma part je sais que si j’écris moins et que j’ai moins de visiteurs.. ce n’est pas un drame et c’est tout à fait « normal » et logique. En tout cas je te conseille de suivre tes statistiques à part dans un premier temps !
      A bientôt

  3. Coucou ! Je viens ENFIN lire ton article ! 😀 Merci encore pour la mention, je suis super contente que tu te sois lancée grâce à moi ! 😀 En tous cas j’aime beaucoup ton journal, il est très rempli ^^ je pense que suite à ton article je pourrais créer une nouvelle page de « gestion des déchets » mais plutôt orienté produits terminés. Je la commencerai en janvier 🙂 Merci pour l’idée ! 🙂 (j’espère m’en souvenir d’ici là ahaha)

    1. Hello Roberta,
      Aucun problème, merci à toi ! Je suis plutôt contente du résultat alors que j’avais peur de faire n’importe quoi haha.
      Oui c’est une bonne idée des listes pour tes produits terminés, surtout si tu en as pas mal !
      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :