fbpx
 

Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Bad Request: This endpoint has been retiredInstagram did not return any images.

Résistez au froid, pratiquez la méthode Wim Hof ! – By Dorian

Posted on 2

Hello à tous ! On se retrouve pour un article invité, proposé par Dorian du site “Yoga Efficace”. Dorian vous explique la méthode Wim Hof. J’avais déjà abordé le sujet dans un précédent article, mais Dorian saura mieux que moi vous présenter le concept. Belle lecture !

Origine de la pratique Wim Hof

Wim Hof, l’Ice Man est un néerlandais d’abord connu pour avoir battu 21 records du monde grâce à une résistance au froid hors norme. Par exemple en 2002 il reste 6 minutes et 20 secondes en apnée sous la glace polaire !

Alors est-ce un super-héro des temps moderne ou bien un simple yogi avancé dans certaines techniques ?
Sans vouloir casser le suspens trop tôt la réponse est plutôt dans cette deuxième option. Et voici comment vous allez pouvoir obtenir, le surnom d’Ice Woman ou d’Ice Man parmi vos amis !

La rencontre de Wim Hof avec un journaliste lui fait changer de vision : fini la course aux records. Sa mission sera de prouver les bienfaits par la science et d’enseigner la technique au plus grand nombre.

La première partie de l’article a pour but de vous décrire son enseignement afin que vous puissiez démarrer dès aujourd’hui. La deuxième partie vous décrira les bienfaits que vous pouvez espérer.

Qu’est-ce que l’enseignement de Wim Hof ?

La technique Wim Hof est fondée sur 3 piliers : la respiration, la résistance au froid et l’engagement.

La respiration

La technique de respiration Wim Hof se déroule en 5 parties :

  • Hyper-oxygénation pendant 30 respirations : On inspire et expire à la pleine capacité des poumons
  • On vide les poumons et on retient la respiration
  • On réalise une grande inspiration pour reprendre l’air
  • On retient de nouveau la respiration 15 secondes
  • On expire

Ensuite, on reprend la première étape et on réalise ce cycle 3 fois. Je comprends que ce ne soit peut-être pas très clair rédigé comme ceci mais ne vous inquiétez pas… J’ai réalisé une vidéo pour que vous puissiez en faire l’expérience en 10 minutes ! Je vous préviens c’est magique (enfin ça c’est mon avis 😉).

La résistance au froid

La résistance au froid consiste tout simplement à s’exposer au froid sans stresser et sans paniquer.

Pour ceci il existe 2 méthodes :

La douche froide

De quand date votre dernière douche froide ? Ah oui en effet tant que ça ? Ce n’est pas que je lis dans vos pensées depuis mon article mais c’est plutôt que je sais que cette pratique n’a rien de très « sexy ». Que le confort du chaud est doux et agréable ! Que la torture du froid est infâme et disgracieuse !

Pourtant c’est un atout dont on dispose tous, qui a l’avantage d’être peu onéreux et d’être quotidien (Enfin je l’espère !).

Voici la démarche à suivre :

  • Avant la douche prenez 30 secondes pour vous recentrer
  • Rappelez-vous que c’est bon pour votre corps
  • Rappelez-vous que vous serez fier ou fière après ce petit challenge
  • Entrez dans la douche et mettez l’eau froide d’un coup sur tout votre corps
  • Vous allez vous mettre à respirer très vite et votre cœur battra très vite aussi
  • Respirez profondément, reprenez vos esprits.
  • Souriez
  • Et voilà c’est fait 😉

Le bain froid

Le bain froid consiste à se plonger dans une eau glacée, entre 0 et 3 degrés. Le but est d’y rester au moins 2 minutes 30.

Je vous conseille de le réaliser auprès d’un instructeur, car cette technique est très intense (beaucoup plus que la douche) et il vaut mieux faire cela en sécurité !

Ceci-dit, le principe reste le même que la douche froide : prenez un temps pour vous recentrer avant de plonger.

L’engagement

Le troisième pilier de la méthode Wim Hof est l’engagement. C’est-à-dire qu’à la fois l’exposition au froid et la technique de respiration nécessitent de la patience et de la détermination pour être pleinement maîtrisées.

Aussi, il peut s’agir de l’engagement dans un sens plus large. C’est-à-dire la capacité à se fixer des défis, des challenges et à les tenir ! Ceci a pour but de renforcer votre esprit, tout simplement.

Par exemple mon dernier challenge en cours est de faire 10 000 pompes en 30 jours ! Mais ça peut prendre une multitude de facettes : jeûne sec de 3 jours, Zéro déchet pendant 1 semaine, pas de sucre pendant 30 jours, pas l’alcool pendant 3 mois etc…

Mon conseil est de varier les thématiques (sport, nutrition, yoga, méditation, confiance en soi, bien-être etc…) et de se fixer qu’un objectif à la fois. Une fois que vous aurez l’habitude de vous mettre au défi alors, vous pourrez mener plusieurs objectifs en même temps.

Le processus doit rester un plaisir, ou du moins on doit garder la capacité de maintenir le sourire. Le risque de trop forcer est de se faire souffrir et de se décourager. On doit réussir à conserver l’effort juste. Alors allez-y doucement mais sûrement !!

méthode wim hof

Quels sont les bienfaits ?

A quoi bon être capable de résister au froid ? Je me doute que votre objectif n’est pas de battre un nouveau record du monde.

Mais en réalité la résistance en froid est un grand atout pour la santé.

On tombe malade moins souvent

« J’ai encore attrapé froid », que celui qui n’a jamais prononcé cette phrase lance la première pierre ! Effectivement, en hiver le changement de température brutal met notre corps à rude épreuve. Et parfois un virus ou une bactérie nous fait tomber malade.

Plusieurs techniques existent pour développer son immunité, et la capacité à résister au froid en est une très intéressante.

En effet, si notre corps est entraîné (dans un cadre sécurisé) par un changement de température brutal grâce à une douche froide ou un bain froid, alors sa résistance sera plus grande lorsqu’en hiver on passe d’un environnement chaud (chez soi par exemple) et à environnement froid (à l’extérieur).

Ainsi, les défenses immunitaires sont mises à moins rude épreuve et peuvent donc éliminer les maladies potentielles beaucoup plus rapidement. La douche froide permettrait de réduire de 30% les maladies d’après cette étude scientifique menée aux Pays-Bas auprès de 300 personnes.

On réduit les inflammations

L’exposition au froid est très largement utilisée dans le monde médical pour réduire les inflammations. Allumez la télévision et regardez les médecins sportifs se précipiter sur les joueurs armés de leur « bombe de froid ». Ou bien écoutez votre médecin vous conseillant d’appliquer du froid après une opération des dents de sagesse, une entorse ou tout autre joie du quotidien.

Pour autant peut-on dire qu’un simple bain froid réduit les inflammations sur le long terme ?

Aucune étude scientifique n’a à ce jour été conduite sur le long terme. Alors il ne nous reste qu’à en faire l’expérience par nous même ! Mon enseignant de la technique Wim Hof me disait qu’il avait réussi à se débarrasser d’une tendinite persistante grâce à ses bains froids. Une étude pilote a quant à elle été menée sur des malades atteints de la pathologie de Lyme, avec des résultats très encourageants.

On réduit le stress

L’exposition au froid ainsi que la respiration ont un grand rôle pour réduire notre stress quotidien. Voici pourquoi.

 Le rôle de la respiration

Comme détaillée plus haut la technique consiste à un moment de retenir la respiration. Au bout d’un moment, on sent clairement le manque d’oxygène. On panique et notre cerveau reptilien (partie du cerveau primitive) nous pousse à reprendre une inspiration. Si à ce moment-là, on arrive à gérer cette panique en restant calme alors on envoie un merveilleux signal à notre système nerveux : « je gère ».

Aucun stress n’est plus fort que celui de la peur de mourir. Ainsi cela agit comme un vaccin sur notre cortex préfrontal : si je suis capable de gérer un stress d’une puissance 10/10, je suis capable de gérer un stress d’une puissance 4/10.

Le rôle du bain froid

Le même mécanisme s’applique au bain froid. Lorsqu’on plonge dans une eau glacée, la réaction immédiate du cerveau reptilien est de fuir. C’est-à-dire sortir du bain. Or, si vous arrivez à calmer cette agitation en restant détendu(e), alors vous verrez que vous pouvez facilement tenir 2 minutes 30 ou plus.

De même, lorsqu’à nouveau vous serez exposé(e) à un stress dû à votre vie quotidienne, il vous sera beaucoup plus facile de le gérer. Non pas grâce à une intellectualisation, mais votre corps lui-même saura que ce n’est pas « si grave » comparé à l’exposition au froid. Ainsi le stress sera amoindri et donc ses conséquences aussi (somatisation, nervosité, problème de sommeil etc…).

C’est cela que je trouve merveilleux dans cette technique !

Une petite histoire…

Lors d’un mon premier bain froid (dans une eau à 2°C) je me suis senti très bien. Au bout de 5 minutes l’instructeur m’a demandé de sortir pour éviter toute complication a posteriori. Rassurez-vous je n’ai rien eu, juste un peu froid quand même !

J’ai vraiment ressenti une certaine confiance en mon propre corps. Mais c’est le lendemain où je fus le plus surpris ! J’ai pu rester assis 3 heures à méditer sans avoir besoin de bouger. Comme si le froid avait apaisé tout mon corps et rendu ma détermination plus ferme pour méditer sérieusement.

Avantages anecdotiques mais très funs !

Dans cette section je ne vais pas parler des bienfaits profonds de cette technique mais tout simplement des petits plaisirs qu’elle m’a apportés.

Premièrement j’ai la chance d’avoir une piscine. Malheureusement dans ma famille on était un peu frileux et nous ne pouvions en profiter que de juin à septembre lorsque la température dépassait les 22°C. Aujourd’hui, j’apprécie de me baigner dans l’eau dès 16°C, et je peux y rester facilement une heure ! Donc à moi la piscine dès le mois de mars 😉

Parmi les lecteurs de cet article, y-a-t-il des amateurs/trices de randonnées de montagne ? Chers ami(e)s, après une bonne randonnée rien de tel que de se baigner dans le lac (si ce n’est pas interdit !). Aujourd’hui une eau à 5 ou 10°C ne me fait plus peur, et au contraire j’apprécie grandement ces quelques minutes de baignade !

Enfin au quotidien, la douche froide a un pouvoir revigorant et énergisant qui est juste d’un pur régal !


Dorian Pierre YogaJ’espère que vous avez apprécié cet article ! Je vous souhaite mes meilleurs vœux de succès dans cette technique. N’hésitez pas à me contacter sur instagram (@dorian.pierre) pour me raconter vos réussites !

Aussi, si vous souhaitez apprendre de nouvelles techniques de respirations puissantes, abonnez-vous à la chaîne Youtube de Dorian.

A très vite, Dorian.

 

Partager cet article

Ça vous a plu ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Comments
  • Myrtilla
    6 mai 2020

    Super cet article !! Ça me tente beaucoup, j’aime les nouveaux challenges et celui de Wim Hof m’a toujours interpellée ! Si on a une baignoire et qu’on souhaite essayer, le corps doit y être plongé entièrement ou jusqu’à quelle hauteur minimum ? Merci beaucoup ! 😀

    • Dorian
      7 mai 2020

      Hello Myrtilla!

      Oui dans l’idéal, le corps doit être plongé entièrement! Mon conseil c’est d’y aller d’un coup par exemple de compter 3…2…1… GO!
      Pour accentuer les effets une fois dans le bain froid, tu peux bouger légèrement.
      A contrario en restant immobile une fine couche d’eau (plus chaude) autour de la peau se forme et donc ça devient plus facile 😉

      Raconte-nous comment ça s’est passé!

    visuel présentation ebook

    Découvre l'Ebook "Aujourd'hui, je commence le yoga" !

    40 pages, remplies de yoga et de bienveillance + un carnet à imprimer pour noter sa pratique !

    Je découvre l'ebook !

    %d blogueurs aiment cette page :