Y O G A

Mes principales difficultés au yoga

Dans cet article, je vais vous présenter mes principales difficultés au yoga ! Comme vous l’avez compris, je n’étais pas souple quand j’ai commencé le yoga. Je n’étais pas sportive, et j’avais très rapidement le souffle court. Au nouvel an, j’avais pris comme résolution de monter les escaliers au travail, mon bureau se trouvant au quatrième étage ! C’était un bon début et j’ai vu des améliorations lorsque je suis partie en mars. J’avais donc de réelles difficultés sur le tapis, pour suivre les cours en ligne dans leur intégralité !

Le manque de souplesse

Ma principale difficulté est que je n’étais pas souple. De fait je n’arrivais pas à réaliser la plupart des postures de yoga ! J’étais plutôt frustrée au début, car j’aurai aimé retrouver ma souplesse de jeunesse en quelques cours. Si vous avez ce même problème, il est quand même possible de faire du yoga, la pratique régulière améliore en effet la souplesse du corps naturellement.

Quand j’ai commencé, j’ai décidé de mesurer mes progrès en me photographiant penchée en avant. Mes doigts étaient à 10-15 centimètres du sol ! Et aujourd’hui, après trois mois de pratique, je suis presque capable de poser les mains entières sur le tapis.

Il existe également des étirements et des exercices pour être plus souple. Pour l’instant, je n’ai pas réellement essayé ayant peur de me blesser bêtement, en forçant trop sur le corps. On comprend très vite qu’au yoga, l’important n’est pas de réaliser une posture « parfaite », mais de se relaxer et de bouger au rythme de sa respiration.

yoga souplesse

Le contrôle de la respiration

La respiration, parlons-en ! C’est un outil fondamental lorsque l’on pratique le yoga ! L’enchaînement des
Asanas se fait au rythme de votre respiration, par le nez. Il a été prouvé que le fait de bien respirer a des effets très bénéfiques sur le corps. Non seulement, bien respirer permet d’oxygéner  le cerveau, mais également de ne pas de blesser pendant les activités sportives.

Je me rends compte aujourd’hui que j’ai toujours « mal » respiré. Je ne prenais jamais de respirations très profondes, et lorsque je souhaitais le faire, j’avais une sorte de blocage au niveau du cœur. Mais avec le yoga, on apprend qu’il y a différent type de respiration : au niveau du ventre, au niveau du thorax et au niveau des clavicules.

On inspire le positif et on expire le négatif

Pas de force dans les bras ?

J’ai l’impression de cumuler les défauts… ! Je ne suis pas souple, pas sportive, je respirais mal, et j’ai peu de forces dans les bras ! Est-ce important ? Un peu quand même ! Les postures demandent de bouger, de respirer, mais également parfois de se soulever ! Et je ne parle même pas de postures très compliquées. J’en reviens souvent à parler du chien tête en bas puisque c’est une position de base. Elle demande de repousser le sol pour pouvoir allonger la colonne vertébrale et monter le bassin vers le ciel.

Comment je fais si je n’ai pas de force ? Il faut prendre son mal en patience… sans que l’on rende vraiment compte, faire du yoga régulièrement permet de se muscler avec douceur. Pour ma part, j’avais tenté de faire la plank challenge, qui consiste à tenir un certain temps en planche tous les jours, en augmentant la durée au fil des jours. J’ai tenu une vingtaine de jours, le challenge devenant rébarbatif et plutôt ennuyeux.

Aujourd’hui, je vois les effets du yoga sur mes bras : je ne tombe plus sur le sol pour faire un chaturanga !

Planche latérale yoga

Faiblesse dans le poignet

Depuis à peu près toujours, j’ai constamment mal au poignet droit. Trop d’ordinateur ? Certainement, que ce soit au travail ou à la maison… Sans oublier les nombreuses chutes de l’enfance ! La plupart des postures étaient donc très compliquée pour moi. Mais heureusement, il est possible de réaliser des Asanas en protégeant ses poignets.

Ce qui est un mystère pour moi aujourd’hui, c’est que mon poignet va mieux ! Je ressens moins de douleurs, même quand je dois m’appuyer sur la main droite. Le yoga aurait-il un effet placebo sur le corps ? A vous de juger !


Et vous, quelles étaient vos principales difficultés quand vous avez commencé le yoga ?

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *