Comment gérer sa timidité ?

Timidité

« Toi tu es timide ! » – « Oui et alors ? » -« Ben tu n’as rien à dire » – « … »

Toutes les personnes vraiment timides ont bien connu cette situation. Nous les timides, notre cerveau se bloque quand quelqu’un qu’on ne connaît pas nous parle. On ne trouve plus nos mots, ou quand c’est le cas, il est déjà trop tard et la personne en face de nous a déjà filé le plus loins possible. Oui, être timide, c’est pas facile.

C’est quoi vraiment être timide ?

J’entends beaucoup trop de personnes dire qu’elles sont timides alors qu’elles n’ont peur de rien, qu’elles discutent avec n’importe qui comme si de rien n’était. Alors pourquoi se définir de timide ?

Pour moi, une personne timide, c’est déjà une personne discrète. Elle n’aime pas se montrer, se mettre en avant, être le clown de service. C’est vrai, je n’aime pas me faire remarquer et souvent je me fais petite dans un coin. Pourquoi ? C’est mon caractère ! Je n’ai pas besoin de me montrer.

On en vient à l’humilité. Ça fait peut-être l’effet inverse en l’écrivant, mais je pense être humble. Je n’ai pas envie de me mettre en avant, je n’en ai pas besoin. Alors que ceux qui prennent constamment la parole sont souvent – sans faire de généralités – des personnes qui aiment être sur le devant de la scène et montrer l’étendue de leurs connaissances.

Le timide ne parle pas : il écoute. Cette capacité d’écoute permet d’être plus empathique, de mieux comprendre les autres. Et mine de rien, les personnes timides sont vraiment des personnes de confiance grâce à tous ces atouts.

Non les timides ne sont pas ennuyeux ! Il faut simplement leur montrer que vous êtes quelqu’un de confiance, de sincère et ils se dévoileront progressivement. Rien ne sert de les braquer car cela produira l’effet inverse.

Combattre la timidité

Depuis quelques années, j’ai fait énormément de progrès et je suis de moins en moins timide. Pourtant, c’est toujours une chose qui revient souvent quand quelqu’un parle de moi, c’est donc un trait de ma personnalité que je vais avoir du mal a effacer complètement. Voici quelques pistes :

– se dire que nous sommes tous uniques et formidables. Je m’explique : nous avons tous des qualités et des défauts, ce qui fait de nous des personnes uniques. Et nous avons tous le droit au bonheur, à une vie descente, à des amis, un travail, une famille. En tant que timide, je me suis souvent considérée comme inférieure. Certainement à cause des mauvaises personnes rencontrées durant ma scolarité. Mais aujourd’hui, je pense être une personne aussi géniale qu’une autre ! J’ai des passions, des goûts qui me sont propres ainsi que ma personnalité et si ça ne plaît pas aux autres tant pis.

– sortir de sa zone de confort. C’est tout simple et c’est la meilleure façon de gommer progressivement la timidité. Les timides doivent se forcer à faire des choses qu’elles n’ont pas du tout l’habitude de faire. Je ne parle pas encore de parler à des inconnus. Pour commencer, ça peut être sortir seule se balader (pour les grands timides qui restent cachés). Puis trouver une activité à pratiquer en groupe : inscrivez-vous à un cours d’essai gratuit pour essayer. Vous n’êtes pas obligés de parler avec les gens. Mais vous allez vous rendre compte que vous n’en êtes pas mort ! Lorsque je me suis inscrite à mon premier cours de yoga, j’ai discuté en amont avec la prof puis nous avons pratiqué le cours sans que je n’adresse autre chose qu’un timide bonjour aux autres élèves. À la fin, l’un d’eux m’a demandé si j’avais apprécié le cours. Il avait l’air bienveillant et même si je suis restée « réservée », j’ai discuté 5 minutes avec lui !

– arrêter de vouloir être parfait. Le problème du timide, c’est qu’il ne parle que quand il a l’impression d’être sérieux et utile. Comme ça il ne risque pas de dire de bêtises. Et bien on s’en fiche ! Parlez, lâchez-vous, vous êtes tout aussi intéressants que les autres, même en disant des bêtises, des blagues, etc.

observer les autres. Comment font les « personnes normales » pour discuter aussi naturellement avec des inconnus ? Regardez comment ils font, observez et essayez plus tard de reproduire ce que vous avez vu sur d’autres personnes (il faut avoir l’air naturel bien sûr).

– ne pas trop se forcer. Si une conversation vous met mal à l’aise, ne vous forcez pas, tout simplement. Pas plus tard qu’hier midi, on m’a posé une question personnelle. Et même si la personne ne pensait pas à mal, j’ai dis de suite que je ne voulais pas en parler. Évidemment tout le monde etait un peu mal à l’aise mais la conversation a dévié sur autre chose.

– prendre confiance en soi. Une fois de plus, votre vie a autant de valeur que celle des autres. Mais cela passe aussi avec l’acceptation de compliments que l’on vous fait. Ne soyez pas modeste, si quelqu’un vous dit que vous avez de beaux yeux ou des chaussures super mignonnes, remerciez la personne ! Et enchainez : j’ai acheté mes chaussures à tel endroit, tu connais ? / tu aimes bien ?

Je sais que ce n’est pas facile. J’ai moi-même l’impression de faire énormément de progrès, mais parfois le naturel revient au galop. Parfois aussi on se retrouve avec des personnes avec qui on ne partage rien, et on ne sait vraiment pas quoi leur dire. 

Avec le temps et de l’entraînement, on peut devenir de moins en moins timide. L’objectif est surtout de se sentir mieux en présence d’inconnus et de ne pas être pénalisé au travail.

Suivez moi sur les réseaux sociaux !
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :